[Interview] L’organisation du Festival du Jeu aux Sables d’Olonne

Ce weekend se déroule le Festival du Jeu aux Sables d’Olonne, à 2 pas de la plage aux Atlantes, une immense salle où l’association Les Tables d’Olonne a déjà fait 5000 entrées l’année dernière. Alors on s’est posés des questions : comment ont-ils fait pour organiser ce festival ? Interview de Sébastien, le président de l’asso, interrogé ce soir lors d’une petite pause bien méritée.

Comment est né le Festival du Jeu, comment c’était au début ?

Notre association organisait déjà la fête du jeu depuis 3 ans quand Mme Tesson, élue à la jeunesse de la ville des Sables, nous a approché pour organiser une animation jeux de société sur le remblai des Sables. Mais organiser un événement en plein air, avec les risques de mauvais temps, le vent, etc. c’était compliqué donc on a demandé à le faire dans une salle et la 1ère édition a eu lieu sur une seule journée pendant les vacances scolaires. Nous aurions préféré l’organiser en septembre, meilleure période pour les associations mais cette première journée a été un vrai succès : 3000 entrées.

Office-de-Tourisme-billetterie-Les-Sables-d-Olonne_referenceVous vous y attendiez ?

Non, c’était une vraie surprise, lors des réunions on avait imaginé un public de 1000-1200 personnes au mieux. C’est vrai qu’on était près de la plage et que plusieurs académies étaient en vacances. Cette année ça tombe même au moment où les 3 zones sont en vacances.

Du coup il devrait y avoir encore plus de monde cette année ?

Oui et non car il y a pas mal de concurrence avec d’autres animations comme la grande course à pied à La Chaume juste à côté qui réunit énormément de monde. Mais oui, on attend au moins autant de monde que l’année dernière.

Votre association est basée sur les jeux de société, est-ce qu’il n’y a que des jeux de société au festival ?

festival du jeu 2015 sables d'olonneAu début oui, la journée était consacrée seulement aux jeux de société mais on s’est très vite ouverts à d’autres associations et d’autres types de jeux pour apporter de la diversité dans les animations du festival : la pétanque, les jeux vidéo, les jeux de rôles, de figurines et les échecs.

Pas de jeux de cartes à collectionner comme Magic The Gathering ?

Tiens, non, c’est vrai ça. Aucune association ne nous a contacté pour venir jusqu’ici.

Et du coup, est-ce qu’il y a des limites aux types de jeux dans l’asso ?

C’est vrai qu’un joueur de tarot ou de belote n’aurait pas vraiment sa place aux Tables d’Olonne, il y a des clubs vraiment pour ça et on le redirigerait vers ceux-là car on ne lui apporterait pas forcément grand chose.

Revenons au Festival du Jeu, est-ce que vous aviez des compétences particulières dans l’équipe pour l’organiser ?

Personnellement, je travaille dans la communication donc bien sûr c’est utile pour faire connaître l’événement. Le plus difficile, c’est de trouver des personnes motivées pour aller chercher des partenaires, leur expliquer ce qu’on veut faire et leur demander une contribution, quelques compétences en infographie pour laisser des plaquettes “pro” aux partenaires c’est bien aussi. Côté finances, on a souhaité séparer les comptes de l’association des comptes du festival donc on a un trésorier rien que pour le festival.

Justement, comment on finance un festival du jeu ?

C’est le plus dur. La mairie des Sables nous a accordé chaque année un budget équivalent à une seule journée d’animation donc si on voulait faire un festival sur 2 jours, il fallait trouver des partenaires pour nous financer. La communauté de communes, les Atlantes, ont participé mais aussi des acteurs commerciaux comme MacDonald, Manpower ou la chaîne de restaurants La Pataterie qui ont rendu tout ça possible.

A quoi servent les sommes données par les partenaires ?

L’organisation, la communication, bien sûr, mais aussi on souhaitait rémunérer un minimum les associations qui acceptent de participer et d’animer des parties pendant 2 jours, au moins leur rembourser leurs frais de déplacement par exemple ou leur donner des boîtes de jeux par exemple. Et puis, il faut nourrir et équiper les bénévoles, ils sont plus de 80 sur la manifestation, certains font partie de l’association, certains des associations invitées.

Et comment on fait venir les éditeurs de jeux ?

L’association des Tables d’Olonne est quand même déjà connue, notamment pour des événements passés comme les Tric-Trac d’Or en 2011 ou le Tournoi des Aventuriers du Rail. On est allés les voir et on leur a proposé d’avoir un stand sur le festival mais attention, un stand sans ventes sur place. On ne voulait pas que ça se transforme en Salon ou Foire du jeu. Il n’y a qu’une seule boutique invitée sur le festival et elle vend des jeux venant de plein d’éditeurs différents, pas seulement ceux qui ont un stand à côté. 4 éditeurs ont accepté : Edge, Asmodée, Filosofia et Sweet November. L’avantage aussi, c’est qu’ils amènent des animateurs en plus.

Qu’est-ce que tu donnerais comme conseils ou mises en garde à des jeunes qui voudraient monter un festival du jeu chez eux ?

Le premier truc difficile c’est de trouver la bonne date. Il y a beaucoup de festivals du jeu sur les mêmes périodes. Rien qu’en Vendée, ce weekend, il y en a aussi un à Noirmoutier même s’il est plus petit.

Le second obstacle, c’est le financement bien sûr. Il faut vraiment oser aller trouver des partenaires et ce n’est pas forcément évident, certains comme Jouet Club ne te donneront pas d’argent mais te prêteront quelques jeux de Mölky pour dehors, d’autres comprendront vite l’intérêt et t’aideront.

L’avantage de l’organiser à partir d’une association, c’est qu’elle est déjà un peu connue, qu’elle a un bureau, des adhérents, c’est plus facile. Et en plus, tous ces événements permettent d’attirer de nouveaux adhérents. Nous par exemple on est environ 110 et ça augmente de 10-15 adhérents chaque année.

Festival-du-jeu_2014_Nx5055

C’est quoi la clé du succès d’un festival du jeu ?

Pour nous, c’est d’une part la proximité de la plage et la période choisie, beaucoup de curieux ou des touristes viennent nous voir. Les 2 premières années, on avait aussi le Salon de la gourmandise juste à côté donc on profitait mutuellement de nos publics. A mon avis, la 2ème clé c’est la diversité des animations : rien que notre asso a rapporté 400 jeux de société, il y a aussi des initiations au jeu de rôle, des jeux géants, un espace pour les moins de 6 ans, bref il y en a pour tout le monde.

Conclusion : tes 3 jeux de société préférés ?

Je dirais : Puerto RicoRussian RailroadsSpace Alert

3 jeux de societe

Ah oui, Puerto Rico, on connaît, on adore et d’ailleurs on peut aussi y jouer en ligne ;). Merci et donc on conseille à tous les amateurs de jeux de filer très vite au Festival du Jeu des Sables d’Olonne demain à partir de 10H30, c’est gratuit et ouvert à tous, ou d’aller voir aux Tables d’Olonne si y a une bonne ambiance 🙂

Les Tables d’Olonne – Association loi 1901 depuis 2009
Son but : se faire rencontrer et jouer les amateurs de jeux de société
Président (notre interviewé) : Sébastien Klein
Age des adhérents : de 8 à 72 ans, 34 ans en moyenne
Y a des filles ? 43 % de filles !!!
Où c’est ? Salle de l’Amitié aux Sables d’Olonne
Quand c’est ? le mercredi soir, le vendredi soir et le 2ème dimanche après-midi de chaque mois

Contacter l’asso : contact@lestablesdolonne.fr
Découvrez l’Association Les Tables d’Olonne

 

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer