Test No Man’s Sky – trucs utiles pour débuter

Hello à tous, personnellement je l’attendais depuis que j’avais vu le tout premier teaser, en trépignant même : No Man’s Sky, en français je traduirais par “Le Ciel n’est à Personne”. Après 3 sessions de test sur PC, je vous donne mon avis rapide avant de retourner jouer 😀

Première session de No Man’s Sky

Alors j’avoue, c’était pas des conditions idéales puisque je revenais d’une soirée des étoiles filantes chez des potes et que j’ai joué de 1H à 4H du mat’ MAIS il a suffi de le lancer pour voir que ça allait envoyer du lourd. Attention, quand vous allez lancer le jeu, vous n’allez rien comprendre et c’est normal : pas de tuto, pas d’aide, faut tout défricher soi-même. Ceux qui ont joué à des trucs comme Ark auront peut-être plus de facilités.

Quoiqu’il en soit, vous commencez avec votre p’tit vaisseau d’exploration spatiale sur une planète random (puisque c’est le but, je rappelle que la génération des planètes, créatures etc. est procédurale) avec une sorte de phaser en main qui sert à miner des ressources. Les paysages sont beaux, y a des créatures chelous, bref à part la prise en main un peu chiante, c’est beau beau et re-beau.

Comprendre les bases de No Man’s Sky

Vous disposez d’un vaisseau qui a son inventaire propre, d’une exocombinaison (avec jetpack !!!) avec elle aussi son inventaire propre. Lorsque vous êtes à proximité du vaisseau, vous pouvez échanger des items entre les 2 inventaires. Et vous allez rapidement voir que c’est vraiment pas grand comme inventaires, ça se remplit vite donc faut gérer (recharger le matos avec les ressources déjà commencées, revendre tout ce dont vous n’avez pas besoin au marché intergalactique accessible depuis les stations spatiales, etc.).

inventairefaillenmsky-800x410

Conseil : quand vous vous posez quelque part, posez-vous bien près de votre objectif, ça évite d’avoir à faire des km pour aller chercher un truc dans le vaisseau 😉

Au début vous allez vouloir tout explorer dans tous les sens et vous verrez des sortes de “quêtes” apparaître en bas à droite genre “trouver tel élément pour recharger le vaisseau”. Faites comme vous voulez mais suivre les quêtes va vous permettre d’acquérir les bonnes ressources pour fabriquer le bon matos donc c’est plutôt cool. Vous avez un scanner (touche C) qui vous permettra de repérer les types de ressources et points d’intérêt à proximité, servez-vous en :).

Explorer, ça rapporte ! Eh oui, allez découvrir les points d’intérêt (symbole bleu point d’interrogation) sur une planète ou juste vous poser sur d’autres planètes. En faisant Echap > Découvertes, vous verrez alors ce que vous avez découvert, vous pourrez le renommer et l’ENVOYER (à qui je sais pas mais ils paient) contre des crédits.

discoveries

Bestioles, ennemis et sentinelles

Vous allez voir pas mal de bêbêtes sur les planètes. Certaines sont inoffensives et si vous vous rapprochez pour interagir/les nourrir, elles peuvent même devenir sympas et certaines vous suivent comme des pets. D’autres (indiquées par des icônes pattes rouges) le sont moins et sont bien teigneuses, vous pouvez les dégommer au laser minier ou autre.

6EDG49Wu28ACPr7YBXFSG-650-80

Restent les sentinelles, sorte de drones et robots qui traînent sur toutes les planètes que j’ai visitées pour l’instant. Elles vous foutent relativement la paix tant que vous vous conduisez en bon écologiste pacifique du Larzac mais dès que vous commencez à trop piller les ressources, ou si votre laser les touche sans faire exprès (si, si, ça arrive) ou si vous piratez des installations ou forcez des portes, préparez-vous à vous défendre à mort !

ME3050570477_2

Survivre dans ces mondes souvent hostiles

Votre exocombinaison est votre amie, prenez-en soin, pareil pour les boucliers, etc. Y a des plantes sur les planètes qui redonnent de la santé, et des dispositifs dans les installations qui restaurent également la santé ou les boucliers. Sinon, il faut accumuler des ressources comme le carbone pour recharger l’équipement de survie.

Les personnages dans les installations sont des extraterrestres plutôt cools et on peut développer sa bonne réputation auprès d’une race pour qu’elle nous file des cadeaux quand on leur parle. Très sympa comme système. Sur les planètes, des sortes de pylônes permettent d’apprendre des mots de langue étrangère (bon, je sais pas à quoi va me servir de savoir dire “imposteur” en Gek mais on sait jamais).

No Man's Sky_20160808110052

Se barrer et voguer vers l’objectif du jeu

Pour décoller, c’est W. Une fois dans l’espace, c’est barre Espace pour passer en hyperpropulsion. Je parlerai pas des combats dans l’espace parce que j’ai pas encore trop expérimenté, je préfère explorer des planètes.

Conseil : si votre 1er vaisseau n’est pas équipé de la techno hyperdrive (comme c’était le cas pour le mien, Fletch lui a pu acheter un vaisseau qui l’avait déjà), faites très vite la quête qui permet de vous construire un hyperdrive.

no-mans-sky-hyperdrive

Quand vous aurez l’hyperdrive et vous serez en mode hyperpropulsion, vous pourrez consulter la Carte Intergalactique et vous rendre dans la galaxie voisine sur la longue longue longue route qui mène au centre de l’univers (c’est le but du jeu). Alors sur la carte, c’est pas très instinctif : faut tourner avec la souris pour mettre le petit segment jaune sur la ligne en pointillés qui part de la galaxie où vous êtes et la laisser un moment pour que ça vous montre la prochaine galaxie, et là vous choisirez la dernière option du menu pour vous y rendre (un truc avec “coordonnées” dedans).

Mon avis sur No Man’s Sky

Ok, le portage PC est pas terrible (et il paraît que c’est pire quand on joue PC+manette) et rien n’est vraiment instinctif ou facile. Pour des gens comme moi qui aiment les jeux sans difficulté, on va peiner un peu c’est sûr mais pour les joueurs “retourneurs de cailloux” comme un certain F… que je ne nommerai pas ils vont s’éclater. Allez, avantages/inconvénients c’est parti.

Les PLUS de No Man’s Sky :

  • Des mondes merveilleux à la chaîne, toujours renouvelés
  • Des bestioles méga chelous de la mort qui tue
  • Un côté très addictif (là j’ai qu’une envie c’est de retourner dessus)
  • Le système de réputation auprès des peuples, ça donne envie d’être leurs potes
  • Le fait de pouvoir renommer les planètes découvertes et de modeler son univers 🙂

Les MOINS de No Man’s Sky :

  • Interfaces pas instinctives mais bon on s’y fait à force, faut s’accrocher quoi
  • Inventaires trop petits (mais j’imagine qu’il faut juste que j’achète un vaisseau plus grand)
  • Pas de possibilité de faire des Screenshots (le truc débiiiiiile, j’ai tout essayé !!!! Pour ceux qui jouent sur Steam c’est simple mais pour les autres c’est quasi impossible apparemment, faut être con quand même pour faire un jeu d’exploration et pas prévoir un export de screenshots…)
  • Le gros point noir pour moi, c’est l’aspect social qui manque, j’aurais tellement aimé pouvoir jouer en ligne avec tchat etc. avec les potes et des communautés entières dans tel ou tel système.
  • Certains ont trouvé que c’était vide, j’suis pas d’accord c’est de l’exploration et on finira par trouver des planètes très habitées mais c’est logique que ce soit pas le plus fréquent dans le vaste univers.
  • Perso, je regrette que y ait pas de sauvegarde continue, c’est un peu chiant quand tu te fais tuer par une sentinelle de reprendre à la dernière fois que t’as activé un point de restauration.
  • Ah et je regrette aussi qu’on puisse pas créer plusieurs persos (avec un minimum de personnalisation) ou même plusieurs parties.

Conclusion : ce jeu ne va PAS plaire à tout le monde, j’en suis sûre (j’ai déjà vu passer des trolls sur Twitter) mais en ce qui me concerne, je suis très très FAN même si y a pas mal de trucs améliorables. Bon jeu !

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer