Chronique Jdr : Gérer la mort des Pjs

Aujourd’hui, on s’attaque à l’épineux problème de la mort dans les jeux de rôles. Excellent vecteur de game design elle est autant redoutée qu’elle motive…

La chronique jeux de rôles du vendredi : la mort

Le sondage jdr : comment gérez-vous la mort de vos joueurs

Les coulisses de la chronique jdr

Pour préparer cette chronique, on est allé à la rencontre des joueurs de discussions de rôlistes. On à posé les questions suivante :

  • Que faire du joueur dont le personnage est mort (Out, joue des pnjs, refait un perso, … )?
  • Dans le cadre d’une campagne, comment remettre en selle le joueur dans la soirée ? Le Pj repart à zéro ou prend-il un équivalent d’expérience ?
  • La mort doit elle toujours servir l’histoire alors que parfois c’est juste la faute à pas de chance (jet d’escalade… argl ) ?
  • Comment gérer l’égo des joueurs ?
  • La mort un vecteur de motivation ou de peur pour les Pjs survivant ?
  • Pas de bonne campagne sans pjs morts?
  • Si vous avez un avis sur la question, ça nous intéresse.

C’est un sujet qui nous travaille tous, on à sélectionné quelques réponses qui peuvent aiguiller sur le sujet.

Marc.M. “Cela dépend du jeu, s’il s’agit d’un one Shot ou d’une campagne”.
Groumphillator “La règle : plus la création de pj est compliquée et longue, plus le Pj doit être difficile à tuer”.
Pierre B “La mort ne doit pas être obligatoire, mais elle ne doit pas être impossible”.

Laurent Gärtner avait aussi creusé la question vous trouverez son article sur la mort en jdr ici.

N’hésitez pas à nous raconter quelques anecdotes dans les commentaires sur la mort de vos joueurs…

Ps: si vous voulez plus de contenu jdr on vous recommande notre article sur la création de campagnes à l’aide des logiciels de mind mapping.
Pour info il m’a fallu 5H de montage, la nuit à été courte n’hésitez pas à repartager sur vos réseaux sociaux ^^.
fletch et freuh chronique la mort dans les jeux de rôles

Fletcher et Freuh3 (le 1 et 2 sont morts ?^^)

Laisser un commentaire