L’e-sport se structure en France pour faire du lobyisme

Une association regroupant les poids lourds de l’E-sport en France vient d’être créé sous le regard attentif du ministère de l’économie et des finances et de la secrétaire d’état chargé au numérique Axelle Lemaire.

Vers une reconnaissance officielle de l’e-sport

Dans les locaux du ministère des finances et en présence de la secrétaire chargée au numérique, les acteurs majeurs du sport électronique ont annoncé la formation de l’association France E-sports.
Dans cette structure on retrouve parmi les membres fondateurs, les organisateurs des plus grandes compétitions et LANs de France (Lyon Esports, Futurolan, LDLC event …), des groupes de presse (Webedia), des plateformes de streaming dédiés (O’Gamming, Millenium), des syndicats d’éditeurs du jeu vidéo.
le sport électronique ce dote d'une fédération
Le but de l’association tel que défini par ses statuts

« représenter les intérêts communs des agents économiques, professionnels ou amateurs, du secteur des sports électroniques, ainsi que de développer, promouvoir, encadrer la pratique des sports électroniques dans un esprit d’équité et d’épanouissement humain, s’inscrivant dans les valeurs et les principaux fondamentaux de l’Olympisme ».

Interview du président de France E-sport par Llewellys de chez Webedia

Les enjeux de l’e-sports

Un grand nombre de questions sont à résoudre pour que l’e-sport devienne reconnu et pour que ses acteurs puissent en vivre.

  • Actuellement les joueurs e-sport n’ont pas de statut légal et leurs gains sont soumis à la législation des jeux de hasard.
  • Comment avoir une meilleur visibilité en étant diffusé par des médias classiques (TV-radio) tout en préservant les streamers et leurs structures ?
  • Aider à crédibiliser l’e-sports en établissant la liste des produits dopants (calmant pour ne pas être soumis au stress par exemple, ou les drogues de l’attention que certains joueurs US consomment couramment …) .
  • Prendre en compte les paris en ligne pour ne pas se retrouver confronter au problème quand l‘esport aura attiré de plus gros sponsors….

Bref cette nouvelle association a du boulot, ses représentants ils vont pouvoir influencer les prochaines lois sur la France Numérique ou encore faire du lobbyisme à l’assemblé nationale …

Fletcher

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer