Chronique : Gagner la guerre

Pour la première chronique littéraire de notre nouveau rédacteur Glenn, il a choisi d’attaquer par un incontournable. Gagner la guerre est le second roman de Jean-Philippe Jaworski auteur par ailleurs de Te Deum pour un massacre.

 

Le second roman de Jean-Philippe Jaworski : Gagner la guerre

« Gagner la guerre » de Jean-Philippe Jaworski paru aux éditions les moutons électriques dans la collection « la bibliothèque Voltaïque » et également disponible en version poche chez « Folio SF ».
Jean Philippe Jaworski est un écrivain français, qui exerce le métier de prof de français en lycée. Il est connu pour avoir écrit deux jeux de rôle : « Tiers Age » et « Te Deum pour un massacre ». Gagner la guerre est son second roman. Le premier, « Janua Vera » paru chez le même éditeur en 2007, est un recueil de nouvelles se déroulant dans le même univers que le présent roman

Dans le roman, on retrouve avec plaisir Don Benvenuto le bien mal nommé maitre assassin. Il travaille pour le Podestat Leonide Ducatore un des dirigeant de la République de Ciudalia (qui ressemble beaucoup à une Italie à l’époque de la renaissance).

La République vient de gagner la guerre qui l’opposait à l’empire de Ressine. Une autre guerre va commencer, celle des vainqueurs… Car dans cette république ou les familles puissantes qui se partagent le pouvoir sont toutes aussi pourries les unes que les autres, le jeu politique s’exerce aussi bien dans la salle du sénat que dans des ruelles sombres. Et pour se partager le pactole certains sont prêts à toutes les magouilles, manipulations et meurtres, pour arriver à leurs fins. C’est dans ces eaux troubles que les compétences de Benvenuto sont les bienvenues, car son employeur est un excellent joueur sur l’échiquier politique de Ciudalia.

Ce roman est tout simplement une pure merveille. La langue y est magnifique, l’univers très proche du nôtre et pourtant on peut le taxer de «Renaissance fantastique » (le côté fantastique y est bien présent, mais reste très loin des canons du genre).

Le texte est écrit à la première personne et le narrateur est bien évidemment, Don Benvenuto. Il parsème son récit de commentaires sarcastiques et désabusés sur les intrigues politiques de sa ville. Le récit est très dynamique et l’on se prend d’amitié pour cette crapule d’assassin.  Car c’est là une autre grande réussite de ce roman : les personnages, hauts en couleurs, et attachants malgré leurs ambitions, leurs moralités douteuses et leur caractères épouvantables.

Un très bon roman que j’ai adoré et que je vous recommande chaudement.

Si la taille de ce roman vous « impressionne », sachez que il est en cours d’adaptation en BD au édition « Le Lombard » avec Frédéric Genet au dessin et au scénario. Il y a  tomes de parus pour le moment.

Les BDs Gagner la guerre

Gagner la Guerre c’est également une adaptation en BD en 3 tomes aux édition le Lombard.
Auteur/dessinateur : Frédérique Genet

Lien d’affiliation de la bd pour soutenir Geek Powa : https://amzn.to/3t0mHcG

Laisser un commentaire / une idée / compléter...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer