Interview BD : Damientb ou l’art de la Baston !!!

En pleine campagne Ulule pour sa BD “Baston”, Damientb nous parle de sa situation d’auteur BD indépendant, autodidacte et hors des circuits des maisons d’éditions. Profil d’un pur auteur West Coast ! (il sévit en Vendée, quoi ^^…)

Interview BD : Damientb

(Crédits photos et images : Damientb)

Damientb, l'homme, l'artiste...

Bonjour Damientb. Comment t’appelles-tu ?

Damientb : Salut, Petit Jean. Et toi, c’est quoi ton blaz’ ? Blague à part, moi c’est Damien, dit Damientb, “tb” étant les initiales de mon nom de famille.

Damientb, auteur BD auteru de "Baston"
Snikt !

Tu dessines donc des petits miquets, ce qui n’est pas une activité très sérieuse… Comment tu justifies ça auprès de ta conseillère Pôle Emploi ? Quel est ton parcours ?

Damientb : Je dessine depuis tout gamin. On est nombreux dans ce cas, mais c’est vers mes 16-17 ans que j’ai compris l’importance du dessin dans ma vie. J’ai alors commencé à regarder les BD différemment en gribouillant sans arrêt. En 1999, j’avais fait une petite BD toute pourrie et j’avais eu de bons retours dans mon entourage. C’est, je pense, le point de départ.

Je considère le dessin comme une thérapie, il m’a servi de défouloir et comme moyen de communication avec les autres. Il m’a même permis de rencontrer ma femme, de son pseudo Mous, qui dessine et peint avec talent (d’ailleurs j’en profite pour lui faire de la pub, vous pouvez retrouver son travail sur Instagram : @mousart7 ).

En ce qui concerne Pôle Emploi, ils sont au courant de mon problème, ils en rigolent d’ailleurs régulièrement. Heureusement que je travaille à côté, CDD après CDD : je suis infographiste webdesigner. C’est après avoir fait mes armes dans le commerce que j’ai décidé de travailler dans un secteur plus proche de mes compétences.

Comment as-tu développé ton style ? Quelles sont tes influences artistiques, tes sources d’inspirations (littérature, ciné, genres de prédilection…) ?

Damientb : Bonne question. J’ai essayé pas mal de choses en dessin, j’ai fait des personnages avec des gros nez, j’ai essayé des styles un peu manga, à un moment, j’ai même voulu faire de l’hyperréalisme mais le souci, c’est que je n’ai jamais été formé à l’art du dessin, donc les résultats étaient relativement… relatifs ^^. Du coup, au fur et à mesure des tentatives, je me suis forgé mes propres méthodes de construction et le temps a fait le reste. Le résultat est un melting pot de techniques freestyle et de traits nerveux, en perpétuelle évolution…

La BD prend une place importante dans mes inspirations. Il existe des comics et des mangas incroyables, des auteurs extraordinaires… Je ne suis pas attaché à une série ou un style en particulier, j’avoue avoir un faible aussi bien pour Mark Millar [Ndlr : créateur, entre autres, de Kick-Ass et de Kingsman] que pour Mo/CDM [Ndlr : auteur de Forbidden Zone, et sévissant chez Fluide Glacial], tu vois le grand écart, hein ! Outre-Atlantique, j’affectionne les univers graphiques de Stuart Immonen et de Sean Murphy… Depuis peu, j’ai découvert le travail de Josepe, des éditions Belloloco, un merveilleux mélange de noir et blanc, j’adore.

Je suis aussi un gros mangeur de films et de séries, ça m’inspire beaucoup. Les dernières pépites que j’ai regardées, dans le désordre : The Boys, Overlord et Black Mirror.

Et tu as d’autres talents ? Ou l’envie de tester d’autres domaines (écriture, scénario, illustration de jeux, recherche fondamentale…) ?

Damientb : Évidemment, d’autres talents, je ne sais pas mais je teste énormément de choses. Je fais du graff’, de la peinture sur toile, de la BD, de l’illus’, et beaucoup de bricolage. Tiens, la semaine dernière, j’ai fait une hache en carton à un de mes gamins, elle avait vraiment de la gueule ^^ !

Il y a évidemment des choses qui me font envie, j’aimerais bien illustrer un jeu, de cartes ou de société. Cela m’attire énormément depuis quelques années, mais il faut rencontrer les bonnes personnes et le bon projet, surtout. Pas simple. Et les journées sont trop courtes…

Parmi les multiples talents de Damientb, la dégradation de biens publics et privés.

Je suis obligé d’offrir un cadeau à quelqu’un que je déteste… Où puis-je trouver tes œuvres ? Es-tu déjà parvenu à te faire publier ?

Damientb : Ha ha, c’est jamais évident la Fête des Mères, je galère aussi ! Mais si tu veux lui offrir une œuvre estampillée Damientb, trois adresses :

  • lulu.com, pour y trouver des livres en auto-publication.
  • ulule.com, pour mes projets en financement participatif.
  • par mail, dami3ntb@gmail.com, pour me commander illustrations, planches et projets divers.

Des bisous à ta maman !

R2Dheuuu... C-3P... le type en métal dans le Magicien d'Oz, là...

Baston, le projet BD qui défoule...

Baston, la BD de Damientb
Baston : un one shot d'action de 160 pages, nerveux, pervers, et... sans paroles.

Tu es actuellement à l’origine d’un projet Ulule qui est, je cite, “une BD sans blabla, directe dans les gencives…”, et qui s’intitule Baston. Tu nous en parles un peu ?

Damientb : Baston est un projet qui est apparu très rapidement. C’est surtout un besoin de me défouler dans une période un peu hard professionnellement. J’avais besoin de contacts et de soutiens, l’envie de créer un projet de A à Z entouré de pleins de gens mais en ayant le final cut, tu vois le truc… C’est peut-être le seul que je ferai, ou pas, ça dépend de comment je serai quand le truc sera terminé ^^.

Coté contreparties, sur Ulule, j’ai essayé de proposer des choses que j’aimerais avoir si j’étais contributeur, en essayant de rentrer dans mes frais. Je propose même une figurine Pop personnalisée. C’est une idée à la con car ça demande beaucoup de temps et de rigueur niveau conception, mais je sais que ça va faire plaisir. C’est tout moi ça, lol !

Selon Sartre, l’existence d’Autrui est violence par le regard qu’il porte sur Moi, mais cette violence nous permet néanmoins d’entrer en communication avec Autrui… N’est-ce pas là le cœur-même de cette Baston ? Que raconte ta BD ?

Damientb : Exactement, mais tout dépend du niveau d’individualité dans le rapport omniscient à l’architecture émotionnelle. Mais bref, je m’égare…

L’histoire de Baston est à découvrir à partir de l’an prochain, dans vos boîtes aux lettres et par mail, pour ceux qui ont commandé la version PDF ^^.

Mais je peux faire un effort, histoire de vous donner envie. Baston, pour faire simple, c’est le choc entre plusieurs forces et les choix que peuvent entraîner ces impacts…

Baston est une BD sans paroles. Mais… pourquoi ? Quelle est la volonté à l’origine de ce défi ? Tu n’as pas peur que cela en fasse un ouvrage trop bourrin, uniquement axé sur l’action ?

Damientb : L’envie de proposer quelque chose d’un peu différent. Le concept existe déjà, mais je voulais me focaliser sur une narration totalement graphique, montrer qu’on peut faire vivre des personnages et faire évoluer une histoire sans texte. Il y a un côté universel au concept qui me séduit bien…

Et puis, un jour, un auteur m’as dit : “Quand tu fais de la BD, il faut t’assurer que l’histoire peut se comprendre sans les bulles !”. Je crois que c’est resté dans un coin de ma tête jusqu’au projet Baston.

Pas de paroles, mais des pictogrammes et des émoticônes ?

Damientb : Ouais, là, c’est l’infographiste qui s’implique dans le projet. Au début de la conception, je me suis posé la question : “Et si je réalisais une BD sous Illustrator, vectorisée et en noir et blanc…”.  J’ai calculé le temps que ça prendrait et j’ai abandonné l’idée tout de suite [rires enregistrés ^^]. Mais j’avais quand même envie d’utiliser Illustrator pour créer quelque chose entre le logotype et le pictogramme, pour compléter et servir le dessin. J’adore ce logiciel ^^.

Baston, détail : pictogrammes
Baston, un discours engagé, sans concession.

Il reste encore 2 semaines pour débloquer des paliers ! Quelles jolies surprises attendent les souscripteurs qui ne manqueront pas de craquer sur le projet Baston après avoir lu cette magnifique interview ?

Damientb : Ha ! Il y a des choses formidables, des illustrations signées, des planches originales, des Pop’s, des stickers et peut être un artbook si on arrive à 300% et… et… et ma reconnaissance éteeeernelle ^^ !!!

Auteur BD : se faire publier aujourd'hui...

Le projet Baston a été financé en une dizaine de jours sur Ulule ! Bel exploit, félicitations ! Mais cela n’a pas toujours été aussi facile ?

Damientb : Oui, c’est vrai, c’est un franc succès. J’ai appris de mon précédent projet, qui a été un bel échec : problème de communication, cagnotte élevée, contenu peu attractif ou mauvais alignement des planètes? Aucune idée… ça m’a surtout permis de tester la plateforme et de mieux connaître mes contacts et mon réseau.

Pour Baston, j’ai opté pour une cagnotte moins conséquente et surtout, j’ai fait l’exact opposé de mon précédent projet, qui était une BD d’humour colorée, avec un découpage classique et des pavés de dialogues. Là, je suis parti sur une BD d’action en noir et blanc, avec un découpage nerveux et sans texte, et BIM ! ça a marché…

Baston by Damientb : work in progress
"Baston", work in progress : "Un aperçu de l'usine à planches, des flèches et des enchaînements pour la suite de l'histoire" (Damientb, sur la page Ulule)

Un métier d’infographiste webdesigner pour soutenir ton métier d’auteur BD ; le cortège de galères professionnelles lié aux métiers du web et de la création (I know that feel, bro) ; Baston, un projet défouloir… Est-ce que c’est de plus en plus dur de faire de la BD ?

Damientb : Les temps changent… La BD a fait rêver, mais les conditions se sont détériorées. Il faudrait des semaines pour débattre de tout cela. C’est un métier d’ego et c’est compliqué d’exposer un diagnostic sans se faire lyncher et recevoir des tomates de la part d’autres auteurs, je le sais d’expérience…

Je me contente simplement de tracer mon chemin et de développer mes projets à moi. Je ne ressens même pas ou plus l’envie de travailler avec un scénariste ou de présenter (comme j’ai essayé par le passé) des projets à des maisons d’éditions. Le fait d’être auteur BD (pro ou amateur) et d’entendre un éditeur te dire comment faire ta BD, je trouve cela insensé.

Je signerai peut-être un contrat avec un éditeur un jour, ne jamais dire jamais, mais ce sera selon mes conditions ! Du coup, ça peut devenir compliqué, suis un ouf moi ^^ !!!

A l’heure actuelle, est-ce que les plateformes d’auto-édition comme lulu.com, les plateformes de financement participatifs comme Ulule, la POD (impression à la demande) représentent une véritable alternative pour les auteurs ? Vraie-fausse solution, pis-aller, étape intermédiaire avant les maisons d’éditions… ? Comment analyses-tu ce phénomène ?

Damientb : Je pense que cela représente une alternative… Il y a énormément d’auteurs qui s’y intéressent et ils ont raison. D’autres alternatives verront le jour, les réseaux sociaux ont aussi leur importance, j’y crois… Et le plus important, c’est que les nouveaux liens qui se tissent entre lecteurs et auteurs durant les étapes de création et de campagnes, c’est fantastique ! L’auteur propose un projet, sans filtres, et le lecteur donne vie à ce projet en le finançant directement. En plus, il peut se procurer des originaux, des planches et pleins de goodies… Au final, on peut se passer des éditeurs :-p !

Damientb, auteru de Baston

Quels conseils donnerais-tu à de jeunes auteurs de BD ou à toute personne qui voudrait en faire son métier ?

Damientb : Joker, lol !

Le seul conseil qu’on m’a donné un jour, c’est : “Tu veux faire de la BD, lâche rien et dessine sans arrêt… et peut-être que ça marchera !!!”. Cela me semble juste et en phase avec l’époque ^^. Quand on veut quelque chose, on fonce et on se prend tous les murs, mais on ne lâche rien, c’est valable partout, dans tous les domaines ^^ !

Maintenant que je t’ai accordé cette interview pour Geek Powa, est-ce que tu vas enfin libérer ma famille ?

Damientb : Tu t’obstines, ils ont tourné la page, eux !

 

La campagne de financement Ulule pour Baston est ouverte  jusqu’au mardi 1er octobre 2019, à 23h59. Date de livraison estimée : octobre 2020.

Le projet est déjà financé, ce sera sans doute la seule fois où vous pourrez participer à une Baston sans courir de risque ! Si vous voulez en savoir plus et aider à débloquer de nouveaux paliers, c’est par là : https://fr.ulule.com/baston-damientb/

Projet de couverture pour Baston, la BD de DamienTB

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer